Les staphylocoques des chiens et chats sont-ils inquiétants ? - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2009

Les staphylocoques des chiens et chats sont-ils inquiétants ?

(1) , (1) , (1)
1

Abstract

Objectif: Les Staphylococcus spp colonisent les hommes comme leurs animaux de compagnie et une transmission croisée par contact rapproché est possible. L'objectif de l'étude était de déterminer quelles espèces de staphylocoques sont portées par les chiens et les chats, ainsi que leurs niveaux de résistances, en particulier à la méthicilline. Méthode: Au total, 219 souches isolées d'animaux malades en 2008 et 2009 ont été identifiées selon les techniques classiques (catalase, coagulase, galeries API Staph). Staphylococcus aureus et Staphylococcus pseudintermedius ont été identifiés par PCR-RFLP. Un panel de 16 antibiotiques d'intérêt vétérinaire et médical a été testé par la méthode de diffusion en milieu gélosé. Le gène mecA a été détecté par PCR. La capacité de former des biofilms a été analysée en plaques 96 puits. Résultats: S. aureus est largement minoritaire (7 souches, 3.2%), l'essentiel de la population se répartissant entre S. pseudintermedius (143 souches, 65.3%) et staphylocoques coagulase négative (CoNS) (69 souches, 31.5%). La résistance à la méthicilline a été détectée chez 15% des souches du panel (33/219), dont la moitié des S. aureus (3 souches sur 7), 7.7% des S. pseudintermedius et 27.5% des CoNS. Des résistances élevées ont été observées à la pénicilline (56.2%), l'érythromycine (47.5%), la tétracycline (39.6%) et la kanamycine (38.8%), avec des niveaux statistiquement plus élevés pour S. pseudintermedius que pour les CoNS. De plus, 65.7% des S. pseudintermedius et 16% de CoNS ont montré une capacité à former des biofilms. Conclusion: S. aureus n'est pas le staphylocoque majoritaire des chiens et des chats, mais la moitié d'entre eux porte le gène mecA. En revanche, S. pseudintermedius apparaît comme le staphylocoque pathogène majeur, tant par sa fréquence, par le nombre des résistances portées, que par son aptitude à former des biofilms. En outre, il est souvent identifié à tort comme S. aureus, et pourrait bien avoir une incidence clinique sous-estimée chez l'homme. Enfin, cette étude montre l'importance des CoNS en pathologie canine et souligne la nécessité de mener des recherches poussées sur ces bactéries dont les impacts clinique et épidémiologique sont encore peu documentés.
Not file

Dates and versions

hal-00473070 , version 1 (14-04-2010)

Identifiers

  • HAL Id : hal-00473070 , version 1

Cite

Marisa Haenni, L. Bréchard, Jean-Yves Madec. Les staphylocoques des chiens et chats sont-ils inquiétants ?. Congrès RICAI, Dec 2009, Paris, France. pp.communication orale. ⟨hal-00473070⟩

Collections

ANSES
6401 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More