HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Reports

Revue systématique de la littérature visant à dresser un état des lieux des connaissances actuelles sur la caractérisation du danger lié à l’ingestion d’amiante : Rapport d'expertise collective

Résumé : Deux articles de Di Ciaula et al. publiés en 2016 et 2017 avancent que les risques de cancers gastro intestinaux liés à l’ingestion d’amiante, en particulier par le biais de la consommation quotidienne d’eau destinée à la consommation humaine (EDCH) circulant dans des canalisations en amiante ciment, seraient sous-estimés (Di Ciaula 2017; Di Ciaula et Gennaro 2016)1. Selon les auteurs, certaines données expérimentales, épidémiologiques et physiopathologiques seraient suffisamment convaincantes pour recommander des mesures de prévention (surveillance de la présence de fibres dans les réseaux d’eau potable, proposition de norme, etc.). L’amiante est un minéral formé naturellement dans les roches, qui a été utilisé dans les années 1970 pour la fabrication de conduites d’eau en amiante-ciment. La présence de fibres d’amiante dans l’eau peut également résulter de contaminations naturelles via l’érosion de roches ou de la contamination de la ressource en eau à partir de décharges industrielles ou domestiques (cf. paragraphe 3.1.1). L’Agence a été saisie le 31 mai 2017, par la Direction générale de la santé (DGS), afin de réaliser une lecture critique des deux articles de Di Ciaula et al. et préconiser les éventuelles suites à donner à cette analyse d’articles en matière d’évaluation des risques sanitaires (saisine 2017-SA-0138). Afin de répondre à cette demande, l’Agence a mandaté des experts rapporteurs dont les travaux ont été adoptés par le comité d’experts spécialisé (CES) « Eaux ». Ces travaux, dont les principales conclusions et recommandations sont rappelées ci-dessous, ont été publiés sous forme de note d’Appui Scientifique et Technique (AST) en novembre 2017 (Anses 2017). En complément de l’analyse critique des données présentées dans les deux articles, une revue bibliométrique a été conduite à l’occasion de ces travaux pour évaluer l’exhaustivité des données présentées et documenter les niveaux de contamination des eaux par les fibres d’amiante (Anses 2017). Les données de contamination des EDCH acheminées par des canalisations en amiante-ciment, disponibles dans la littérature, rapportent des concentrations en fibres d’amiante très variables allant de « non détecté » à plus de 1.109 fibres par litre (f/L) dans les cas extrêmes de canalisations très dégradées (Anses 2017). Ces études de dénombrement ont principalement été conduites à l’étranger et il existe très peu de données françaises publiées (Anses 2017). La nouvelle étude sur le patrimoine de canalisations en France (Husson et al. 2020) confirme les données de l’étude Cador (2002), seule étude disponible au moment de l’expertise de 2017 : les canalisations en amiante ciment représenteraient 4% du réseau public de distribution d’EDCH. En outre, cette étude montre des disparités régionales importantes. Les canalisations en amiante-ciment représenteraient jusqu’à 22% des conduites (8 550 km) dans le bassin hydrographique Artois-Picardie, bassin le plus concerné2 (Husson et al. 2020).. Concernant l’analyse critique des deux revues de la littérature de Di Ciaula et al., l’Anses a souligné que celles-ci avaient été conduites selon une approche non systématique, sans description de la démarche adoptée pour la recherche et la sélection des études (bases de données documentaires explorées, années de recherche, intitulés des requêtes, méthode de sélection des articles, critères d’inclusion et d’exclusion, etc.). Par ailleurs, la manière dont la qualité des études et le poids des preuves ont été évalués n’a pas été explicitée. L’Anses a considéré que les arguments présentés n’apportaient pas d’éléments nouveaux par rapport à la monographie du Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC 2012) sur le lien entre l’exposition à l’amiante par ingestion d’EDCH et le développement de cancers gastro intestinaux. En effet, les études épidémiologiques spécifiques à l’ingestion d’EDCH et les études expérimentales sont relativement anciennes et peu nombreuses ; elles présentent des limites méthodologiques (par exemple, dose et voie d’administration de l’amiante dans certaines études chez l’animal ou prise en compte inadéquate de facteurs de confusion dans les études épidémiologiques) avec des résultats hétérogènes. Par ailleurs, les études récentes citées dans les revues de Di Ciaula et al. qui apportent des preuves supplémentaires sur l’existence d’une relation entre l’exposition professionnelle à l’amiante et l’apparition de cancers digestifs ne permettent pas de conclure sur la part attribuable aux différentes voies d’exposition dans la survenue de ces cancers. Compte tenu de ces éléments, l’Agence recommandait de : - Conduire une revue systématique de la littérature des études épidémiologiques évaluant l’exposition à l’amiante par ingestion d’EDCH, des études expérimentales relatives aux dangers liés à l’ingestion d’amiante et des études relatives aux mécanismes d’action de l’amiante en lien avec les voies d’exposition ; - Documenter la contamination des EDCH françaises par l’amiante. Du fait des enjeux sanitaires liés à l’amiante, la DGS a souhaité que l’Anses initie, dès 2018, une revue systématique de la littérature concernant uniquement le premier point évoqué ci-dessus.
Document type :
Reports
Complete list of metadata

https://hal-anses.archives-ouvertes.fr/anses-03655385
Contributor : Christine Druesne Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, April 29, 2022 - 2:58:36 PM
Last modification on : Saturday, April 30, 2022 - 3:40:37 AM

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : anses-03655385, version 1

Citation

Jean Claude Pairon, Patrick Brochard, Benedicte Clin-Godard, Fleur Delva, Isabelle Dublineau, et al.. Revue systématique de la littérature visant à dresser un état des lieux des connaissances actuelles sur la caractérisation du danger lié à l’ingestion d’amiante : Rapport d'expertise collective. [Autre] n°2018-SA-0001, 2021, pp.341. ⟨anses-03655385⟩

Share

Metrics

Record views

12