Skip to Main content Skip to Navigation
Reports

Les brévétoxines dans les coquillages, données de toxicité, d’occurrence et microalgues productrices : Avis de l'Anses. Rapport d'expertise collective

Résumé : En France, de nombreuses toxines non réglementées sont suivies dans le cadre du réseau de veille d’émergence des biotoxines marines dans les coquillages (EMERGTOX) dont le comité de pilotage est présidé par la DGAL et inclut la DGS, la Direction des pêches maritimes et de l'aquaculture (DPMA), Santé publique France, l’Anses, l’Ifremer et la Direction de l’eau et de la biodiversité (DEB). Les brévétoxines sont incluses dans ce réseau depuis janvier 2018. Elles ont été mises en évidence pour la première fois en France en novembre 2018 dans des moules en Corse (117 μg/kg de glande digestive). Le prélèvement d’eau associé pour le suivi du phytoplancton a montré la présence de Karenia spp. (genre de microalgues dont certaines espèces produisent des brévétoxines). Il n’existe pas de limite maximale pour ces toxines dans le règlement (CE) n°853/2004. Les USA, l’Australie/Nouvelle-Zélande et le Mexique appliquent un seuil à 800 μg d'équivalent BTX-2/kg de chair de coquillages. Dans la norme CODEXSTAN 292–2008 (rev.2015) du Codex alimentarius, la limite maximale pour les brévétoxines est de 200 unités souris ou équivalent par kg de chair de mollusque vivant. Dans ce contexte, il a été demandé à l’Anses de fournir des éléments de réponse aux questions suivantes : Question 1. Quelles sont les données toxicologiques disponibles pour les brévétoxines ? Permettent-elles à l’Anses de proposer des valeurs toxicologiques de référence aiguë et chronique par voie orale ? Question 2. Sur la base des données toxicologiques identifiées par l’Anses, est-il possible de proposer une valeur guide dans les coquillages au-delà de laquelle des investigations complémentaires seraient demandées dans le cadre du réseau EMERGTOX ? Question 3. Quelles modalités de suivi des brévétoxines dans le milieu marin pourraient être recommandées dans le cadre du réseau EMERGTOX ? Quelles investigations complémentaires seraient à réaliser en cas de dépassement de la valeur guide ? Question 4. Compte tenu des données toxicologiques et au vu du contexte, existe-t-il une préoccupation de santé publique aux niveaux de contamination identifiés dans certaines zones marines françaises liée à la consommation de coquillages ? Question 5. Existe-t-il une préoccupation sanitaire liée à l’exposition aux brévétoxines par un contact direct avec de l’eau contaminée notamment en cas de baignade ou de pratique d’activités nautiques ou en cas d’exposition par inhalation à des embruns ?
Complete list of metadata

https://hal-anses.archives-ouvertes.fr/anses-03338904
Contributor : Sophie Guitton <>
Submitted on : Thursday, September 9, 2021 - 10:31:31 AM
Last modification on : Friday, September 10, 2021 - 3:38:47 AM

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : anses-03338904, version 1

Citation

Raphaële Le Garrec, Eric Abadie, Zouher Amzil, Marie-Yasmine Bottein, Katia Comte, et al.. Les brévétoxines dans les coquillages, données de toxicité, d’occurrence et microalgues productrices : Avis de l'Anses. Rapport d'expertise collective. [Autre] (saisine n° 2020-SA-0020), 2021, pp.180. ⟨anses-03338904⟩

Share

Metrics

Record views

26