Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

L’impact de la composante chimique des particules fines sur la santé respiratoire : Impact des PM2,5 variant selon leur source (influence trafic routier versus industrie) sur la santé respiratoire. Approche in vitro

Résumé : La pollution atmosphérique est considérée comme un important facteur de risque dans le développement de pathologies humaines, principalement respiratoires et cardiovasculaires. L’objectif principal de l'étude TriPleR était d’évaluer l’impact, immédiat et retardé, des particules fines en lien avec les sources d’émission. Notre hypothèse était qu’à côté de la distribution des particules selon leur taille, leur contact plus ou moins long avec l’épithélium respiratoire (via le film muqueux) pouvait conduire à une interaction entre la fraction chimique et le tissu, provoquant alors un effet retardé et/ou prolongé dans la réponse cellulaire.
Complete list of metadatas

https://hal-anses.archives-ouvertes.fr/anses-02879581
Contributor : Nathalie Ruaux <>
Submitted on : Wednesday, June 24, 2020 - 8:27:31 AM
Last modification on : Thursday, September 10, 2020 - 1:08:05 PM

File

2019_CDLR_achard_impact_compos...
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : anses-02879581, version 1

Citation

Sophie Achard. L’impact de la composante chimique des particules fines sur la santé respiratoire : Impact des PM2,5 variant selon leur source (influence trafic routier versus industrie) sur la santé respiratoire. Approche in vitro. Les cahiers de la Recherche. Santé, Environnement, Travail, ANSES, 2019, Air et Santé, pp.20-22. ⟨anses-02879581⟩

Share

Metrics

Record views

24

Files downloads

38