Avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail relatif à «l'évaluation des mesures de gestion à mettre en place en cas de découverte d’un cas de peste porcine africaine dans la faune sauvage dans les différentes zones réglementées françaises»

Résumé : Depuis le 13 septembre 2018, l’épizootie de peste porcine africaine (PPA) en Belgique (sud de la Région Wallonne) se poursuit et progresse d’Est en Ouest, en suivant le continuum forestier dans lequel les premiers cadavres ont été repérés. Au 1er février 2019, la Belgique recensait 403 sangliers positifs sur 1031 animaux analysés (cadavres ou sangliers tirés) dans la zone infectée. Le 9 janvier 2019, un nouvel évènement a modifié le niveau de risque d’introduction de la PPA en France : la Belgique déclarait deux cas de PPA sur des sangliers tirés à la chasse, situés hors de la zone infectée, sur la commune de Meix-devant-Virton à moins de 3 km de la frontière francobelge (voir carte 1, cercle rouge). Ces animaux chassés, trouvés positifs pour la PPA, provenaient d’une compagnie de 9 sangliers, dont 4 ont échappé aux tirs. Suite à la découverte de ces cas de Meix-devant-Virton, des nouveaux zonages ont été définis en Belgique et en France. La zone infectée en Belgique a été étendue vers l’ouest jusqu’à la frontière franco-belge, entourée au sud par une zone d’observation renforcée (ZOR) et au nord, par une zone de vigilance (carte 2). Une deuxième clôture a été construite en Belgique, à l’ouest de la première, en deux boucles, visant à fragmenter davantage le paysage dans la zone de plus forte progression de l’infection et à ralentir les mouvements de sangliers. L’objectif de destruction des sangliers dans ces zones est assorti de moyens différents selon les zones (source : Task Force franco-belge) : - Zone infectée d’origine : seul du piégeage est aujourd’hui autorisé, hormis en bordure de la zone de vigilance au nord et de la ZOR au sud-est, où des tirs de nuit et des tirs à l’affût sont pratiqués par des personne mandatées ; - Nouvelle zone infectée (extension vers l’ouest dans les 2 boucles closes) : la chasse (battue avec chien de petite quête), les tirs de nuit, la chasse à l’affût et le piégeage sont autorisés ; - ZOR belge et secteur non clôturé situé à l’ouest de la boucle nord : la chasse SANS chien, les tirs de nuit, la chasse à l’affût et le piégeage sont autorisés organisés en périphérie de cette zone infectée d’origine ; - Zone de vigilance au Nord : tous les types de chasse sont autorisés. L'arrêté ministériel français du 18/01/2019 prévoit, quant à lui, la création de zones blanches (ZB) à l’intérieur de la ZOR française, délimitées au nord par la frontière avec la Belgique et au sud par de nouvelles clôtures (clôtures grillagées d’1m50 de haut et enterrées sur 50cm, en cours d’installation), situées environ à 5 km de la frontière. En attendant la mise en place effective des clôtures, les zones blanches sont définies en suivant les limites des communes (carte 2). En parallèle de la construction des clôtures, il a été décidé de diminuer drastiquement (80 à 100%) les populations de sangliers présentes dans ces zones blanches. Les méthodes prévues pour y parvenir sont les battues avec chiens, les battues administratives, le tir à l'approche, le tir à l'affût de jour et de nuit et le piégeage. L’appâtage en vue d'augmenter l'efficacité des tirs a aussi été autorisé. L’objectif de réduction des populations est également affirmé pour la zone d’observation renforcée (ZOR) et la zone d’observation (ZO), les moyens étant pour le moment ciblés sur la chasse, avec des objectifs de tableau de chasse à hauteur minimum de 150 % par rapport aux années précédentes.
Complete list of metadatas

Cited literature [23 references]  Display  Hide  Download

https://hal-anses.archives-ouvertes.fr/anses-02154170
Contributor : Sophie Guitton <>
Submitted on : Wednesday, June 12, 2019 - 5:33:30 PM
Last modification on : Tuesday, June 18, 2019 - 1:18:31 AM

File

SABA2019SA0021.pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : anses-02154170, version 1

Collections

Citation

Claude Saegerman, Eric Baubet, Catherine Belloc, Eric Collin, Claude Fischer, et al.. Avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail relatif à «l'évaluation des mesures de gestion à mettre en place en cas de découverte d’un cas de peste porcine africaine dans la faune sauvage dans les différentes zones réglementées françaises». [Autre] Saisine n°2019-SA-0021, 2019, 17 p. ⟨anses-02154170⟩

Share

Metrics

Record views

26

Files downloads

13