L’aspect temporel de la relation entre exposition et cancer - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Les cahiers de la Recherche. Santé, Environnement, Travail Year : 2014

L’aspect temporel de la relation entre exposition et cancer

(1)
1

Abstract

On soupçonne certains cancers d’être liés à des expositions environnementales. La nature de ce lien peut être difficile à identifier. En théorie, l’existence d’une période d’induction et de latence et la variabilité de l’exposition chronique professionnelle ou environnementale au cours du temps (exposition prolongée à faible dose, répétition de pics d’exposition de courtes durées…) doivent être considérées pour bien caractériser la forme de la relation exposition‐effet. Pour donner un exemple, le diagnostic du mésothéliome n’est posé que tardivement ‐ la survenue de la maladie intervenant bien après l’exposition à l’amiante. Le temps de latence est rarement inférieur à 20 ans et peut atteindre jusqu’à 40 ans. Ces questions, qui se posent pour les relations amiante‐mésothéliome, valent aussi pour d’autres relations, par exemple : entre le tabac et le cancer broncho-pulmonaire mais aussi entre les champs électromagnétiques et les tumeurs du système nerveux central.
Fichier principal
Vignette du fichier
2014_CDLR_leffondre_aspect_temporel_relation_exposition_cancer.pdf (265.11 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

anses-01726911 , version 1 (08-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : anses-01726911 , version 1

Cite

Karen Leffondré. L’aspect temporel de la relation entre exposition et cancer : Analyse de l’aspect temporel de la relation entre exposition professionnelle ou environnementale et cancer : application au mésothéliome, cancer broncho-pulmonaire et tumeurs du système nerveux central. Les cahiers de la Recherche. Santé, Environnement, Travail, 2014, Cancer et environnement, 5, pp.48-50. ⟨anses-01726911⟩
81 View
75 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More