Fracturation hydraulique : quel risque pour les générations futures ?

Résumé : La fracturation hydraulique * permet d'accéder à des réserves d'énergies fossiles jusque-là inaccessibles. Cette technologie pré-sente de nombreux enjeux écologiques et sanitaires pour la santé humaine et animale, qui sont peu ou mal évalués. L'une des questions particulièrement préoccupantes concerne la contamination potentielle des eaux de surface et/ou des nappes phréa-tiques par les fluides de fracturation et/ou les eaux usées contenant des contaminants de fluides de fracturation et des contaminants naturels (radioéléments, métaux lourds par exemple). En effet, des observations épidémiologiques récentes font état d'une augmentation de l'incidence des naissances avant terme et de grossesses à risque chez les femmes exposées (1). Les deux publications présentées proposent deux approches complémentaires d'évaluation en première intention, du danger lié à la contamination des ressources hydriques par des composés reprotoxiques (1) et/ou perturbateurs endocriniens * (2). La première publication ap-porte des éléments de plausibilité d'un effet néfaste sur la reproduction ou le développement, d'après une analyse portant sur des bases de données relatives aux substances reprotoxiques. La seconde publication apporte des éléments de preuve biologique indiquant que l'activité de traitement/recyclage des eaux de fracturation hydraulique peut conduire à une contamination des eaux de surface par des composés susceptibles d'interagir avec des récepteurs du système endocrinien. Evaluation systématique des contaminants chimiques de liquides et eaux usées de frac-turation hydraulique pour leur toxicité sur la reproduction et le développement Elliot EG. et al. (2016). A systematic evaluation of chemicals in hydraulic-fracturing fluids and wastewater for reproductive and developmental toxicity. Sci Total Environ. Vol.1: p 1-10 Résumé Cette publication décrit une approche globale qui combine le recensement de composés chimiques des fluides ou de contaminants d'eaux usées de fracturation hydraulique * à partir de bases de données préétablies, et l'analyse systé-matique des données toxicologiques pour la reproduction ou le développement, à partir de la base de données « Re-protox »(3). Les auteurs ont fait l'inventaire, à partir de la base de données de l'US EPA * , des composés chimiques présents dans des fluides et/ou des eaux usées de fractura-tion hydraulique (1021 composés identifiés). Ces composés ont été passés au crible de la base de données « Reprotox » qui recense les données toxicologiques disponibles en matière de reproduction et développement. De même, le recensement des valeurs toxicologique de référence (4) ou de normes ou recommandations officielles en lien avec la qualité de l'eau a été fait pour ces substances. Les auteurs indiquent l'absence de données toxicologiques pour 76% des composés ; pour les autres composés (240), des pro-priétés toxiques pour la reproduction et/ou le développe-ment ont pu être identifiées dans « Reprotox » pour 157 d'entre eux, dont 67 seulement faisaient l'objet d'une réglementation ou de recommandations pour la qualité de l'eau. Les auteurs proposent leur approche comme étape initiale de la priorisation des contaminants de l'eau en lien avec la fracturation hydraulique pour de futures évaluations toxicologiques, notamment dans les eaux potables et par rapport à un danger pour la santé de la reproduction et du développement. Commentaire Cette étude a le mérite d'intégrer plusieurs indicateurs concernant d'éventuels effets sur la reproduction et le développement, à travers la contamination des ressources en eau, et se veut systématique. Toutefois, le manque d'informations de la part des industriels concernant la composition et les tonnages en fluides de fracturation et le manque de données toxicologiques limitent fortement le caractère exhaustif de cette étude. Il n'en demeure pas moins qu'elle représente une première tentative intéres-sante de hiérarchisation de l'évaluation des composés en prenant en compte des données bien établies. Une des limites de l'étude réside dans le fait que l'unique base de données utilisée pour l'évaluation des propriétés reprotoxiques recense des études de type BPL * basées sur des exigences réglementaires strictes en matière de traçabi-lité et auxquelles très peu d'études scientifiques de bon niveau souscrivent. Il y a donc là une perte importante d'informations scientifiques qui pourraient se révéler critiques. Enfin, cette approche est limitée du fait qu'elle est basée sur une évaluation des contaminants un par un et n'intègre donc pas les possibilités d'interactions qui peuvent exister au sein de mélanges aussi complexes.
Type de document :
Article dans une revue
Bulletin de veille scientifique Santé Environnement Travail de l'ANSES, 2017, pp.27-30. 〈http://bvs.mag.anses.fr/〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-anses.archives-ouvertes.fr/anses-01532248
Contributeur : Sophie Guitton <>
Soumis le : vendredi 2 juin 2017 - 16:05:14
Dernière modification le : jeudi 14 décembre 2017 - 01:13:41

Fichier

BVS-mg-031-Viguie.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : anses-01532248, version 1

Collections

Citation

Catherine Viguie. Fracturation hydraulique : quel risque pour les générations futures ?. Bulletin de veille scientifique Santé Environnement Travail de l'ANSES, 2017, pp.27-30. 〈http://bvs.mag.anses.fr/〉. 〈anses-01532248〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

15

Téléchargements de fichiers

3