Caractérisation et impacts de l’empoussièrement sur la santé des travailleurs et des animaux dans les couvoirs de palmipèdes (PALMICOUV)

Résumé : Les travailleurs dans les bâtiments d’élevage sont exposés à des bioaérosols qui peuvent avoir un impact sur leur santé respiratoire. Dans les couvoirs de palmipèdes, les employés triant et sexant les canetons sont exposés à ces poussières mais leur incidence sur la santé respiratoire est mal connue. Une étude épidémiologique a été réalisée en 2013 dans 14 couvoirs de canards situés dans l’Ouest de la France afin de caractériser l’exposition des travailleurs aux poussières et son éventuel impact sur leur santé. L’exposition de 57 employés travaillant au poste de tri des canetons aux poussières inhalables (diamètre inférieur à 100 µm) et aux poussières alvéolaires (inférieures à 5 µm) a été mesurée avec des capteurs portatifs (CIP 10, ARELCO, France). L’exposition aux poussières de 35 salariés travaillant exclusivement en zone d’incubation, et donc non exposés au duvet, a également été mesurée. L’état sanitaire des canetons était évalué par le biais d’un examen spécifique. L’exposition des personnes en salle de tri était significativement supérieure à celle des travailleurs en zone d’incubation pour les poussières inhalables (14,581±9,958 mg/m3 vs. 0,452 ± 0,984 mg/m3, P<0,001) et alvéolaires (0,469±0,280 mg/m3 vs. 0,117 ± 0,116 mg/m3, P<0,01). Environ deux tiers des salariés travaillant en salle d’éclosion étaient exposés à un taux de poussières inhalables supérieur à la valeur réglementaire maximale, ce qui montre la nécessité de porter un masque respiratoire adapté lors de la manipulation des canetons ainsi que de mettre en œuvre des moyens de protection collectifs dans les couvoirs comme une ventilation appropriée ou des systèmes de récupération de duvet. L’augmentation des concentrations en poussières alvéolaires favorise significativement les risques de souffrir de toux/crachats, de sifflements (uniquement chez les professionnels allergiques) et d’essoufflements. Il apparaît également que les poussières alvéolaires sont liées à l’asthme (risque multiplié par 3) chez les professionnels avec une faible ancienneté. La prévalence importante d’asthme et de rhinite chez les travailleurs suivis, seulement partiellement associée à l’exposition aux poussières, suggère la nécessité d’étudier leur exposition à d’autres polluants potentiels comme les produits de nettoyage et désinfection.
Type de document :
Article dans une revue
Innovations Agronomiques, INRA, 2018, 63, pp.399-406
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [3 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01847689
Contributeur : Archive Ouverte Prodinra <>
Soumis le : lundi 23 juillet 2018 - 20:04:42
Dernière modification le : jeudi 26 juillet 2018 - 01:02:06

Fichier

2018_Puterflam_Innovations Agr...
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : hal-01847689, version 1
  • PRODINRA : 435667

Collections

Citation

Adeline Huneau-Salaün, Julie Puterflam, Nicolas Rousset, Sophie Le Bouquin. Caractérisation et impacts de l’empoussièrement sur la santé des travailleurs et des animaux dans les couvoirs de palmipèdes (PALMICOUV). Innovations Agronomiques, INRA, 2018, 63, pp.399-406. 〈hal-01847689〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

9

Téléchargements de fichiers

11