Prévalence et antibiorésistance des germes issus de mammites bovines.

Résumé : Objectif : Les mammites sont causées par un large spectre de bactéries et ont un impact économique lourd sur la filière laitière. Elles sont également la première source de consommation d'antibiotiques chez les bovins. L'objectif de cette étude était de déterminer la prévalence des pathogènes responsables de ces infections ainsi que leurs niveaux de résistance aux antibiotiques. Méthode : Au total, 1631 isolats prélevés en région Rhône-Alpes dans 282 fermes laitières ont été étudiés. Un panel spécifique de 16 antibiotiques a été testé par la méthode de diffusion en milieu gélosé en fonction de l'identification préalable des souches selon les méthodes classiques (morphologie, Gram, catalase, coagulase, galeries API). La significativité des résultats a été analysée statistiquement. Résultats : Les pathogènes majoritairement isolés de mammites cliniques sont Streptococcus uberis (22.1%), Escherichia coli (16%) et les staphylocoques à coagulase positive (15.8%), alors que ceux isolés de mammites sub-cliniques sont les staphylocoques à coagulase positive (30.2%), les staphylocoques à coagulase négative (13.7%) et Streptococcus dysgalactiae (9.3%). Dans environ 20% des cas, le germe isolé appartenait à d'autres genres (Serratia, Klebsiella, Bacillus, Corynebacterium, ...). La proportion de bactéries résistantes était globalement faible, à l'exception de la résistance à la pénicilline G chez les staphylocoques (de 14% à 40% selon l'infection et le type de staphylocoques), ou aux macrolides chez S. dysgalactiae (40%). Chez E. coli, seule une souche de phénotype BLSE a été détectée, la proportion de résistance était inférieure à 1% pour tous les antibiotiques testés. Conclusion : Cette étude fournit des données actualisées sur le niveau de résistance aux antibiotiques des pathogènes issus de mammites. Ces résultats satisfaisants doivent à la fois conforter les vétérinaires dans l'importance de préserver l'état des lieux actuel tout en poursuivant la démarche d'un usage raisonné des antibiotiques. En termes de sécurité alimentaire, les faibles résistances observées montrent que la transmission à l'homme de bactéries résistantes par la consommation de lait paraît peu probable, d'autant que la consommation de lait cru est quantitativement marginale
Type de document :
Communication dans un congrès
Congrès RICAI, Dec 2009, Paris, France. pp.Communication orale, 2009
Liste complète des métadonnées

https://hal-anses.archives-ouvertes.fr/hal-00471178
Contributeur : Evelyne Martin <>
Soumis le : mercredi 7 avril 2010 - 15:25:16
Dernière modification le : mercredi 7 avril 2010 - 15:25:16

Identifiants

  • HAL Id : hal-00471178, version 1

Collections

Citation

Marisa Haenni, Marie-Anne Botrel, P. Sulpice, Didier Calavas, Jean-Yves Madec. Prévalence et antibiorésistance des germes issus de mammites bovines.. Congrès RICAI, Dec 2009, Paris, France. pp.Communication orale, 2009. 〈hal-00471178〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

420