Skip to Main content Skip to Navigation
New interface
Journal articles

Les lâchers de moustiques modifiés pour lutter contre la dengue, le chikungunya ou la fièvre jaune

Résumé : Les maladies à transmission vectorielle, dont la plupart sont transmises par les moustiques (paludisme, dengue, Zika, chikungunya…), sont responsables de plus de 17 % des maladies infectieuses humaines et provoquent plus d’un million de décès chaque année dans le monde. Malgré les progrès réalisés dans la prévention de ces maladies, on ne dispose ni de traitement médical efficace ni de vaccins adaptés. La lutte antivectorielle (LAV) reste donc une priorité. Parallèlement à la recherche de traitements médicaux et à l’amélioration des moyens classiques de LAV (insecticides, pièges…), de nouveaux modes d’action ont émergé depuis une quinzaine d’années. Parmi les options possibles se trouvent les moustiques génétiquement modifiés et d’autres types de moustiques modifiés, rendus stériles par irradiation ou par la technique de l’insecte incompatible (TII). Ces techniques visent à réduire une population de moustiques par des lâchers récurrents et massifs de moustiques stérilisants. Quelles sont les différentes techniques pour obtenir des moustiques modifiés ? Où en sont les essais en cours en France ? Et quels sont les enjeux environnementaux et sanitaires liés à ces lâchers ?
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal-anses.archives-ouvertes.fr/anses-03822019
Contributor : Christine Druesne Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, October 20, 2022 - 10:08:01 AM
Last modification on : Sunday, October 23, 2022 - 3:30:12 AM

Identifiers

  • HAL Id : anses-03822019, version 1

Collections

Citation

Johanna Fite, Fabrice Chandre. Les lâchers de moustiques modifiés pour lutter contre la dengue, le chikungunya ou la fièvre jaune. The Conversation, 2022. ⟨anses-03822019⟩

Share

Metrics

Record views

0