Avis de l'Anses relatif à l'évaluation du rapport bénéfice risque des pratiques de lutte anti-vectorielle habituellement mises en œuvre pour lutter contre la dengue, dans le contexte actuel de confinement global - Archive ouverte HAL Access content directly
Reports Year : 2020

Avis de l'Anses relatif à l'évaluation du rapport bénéfice risque des pratiques de lutte anti-vectorielle habituellement mises en œuvre pour lutter contre la dengue, dans le contexte actuel de confinement global

(1, 2) , (3) , (4, 5) , (6) , (4, 5) , (7, 8) , (4, 5) , (9) , (10) , (11) , (12) , (12)
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
James Devillers
  • Function : Author
  • PersonId : 834228
Jean-Paul Stahl
  • Function : Author
  • PersonId : 943530
Marie Thiann-Bo
Cécilia Claeys
  • Function : Author
  • PersonId : 999821
Johanna Fite

Abstract

En janvier 2020, un nouveau virus émergent était identifié en Chine, suite à l’identification de cas groupés de pneumopathies apparues en décembre 2019 dans la ville de Wuhan (province du Hubei). Ce nouveau coronavirus a été désigné officiellement par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) SARS-CoV-2, pour coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère, agent responsable de la nouvelle maladie infectieuse respiratoire appelée Covid-191 (Coronavirus disease). Au vu de son ampleur, le 30 janvier 2020, l’OMS a déclaré que l’épidémie de Covid-19 constituait une Urgence de Santé Publique de Portée Internationale (USPPI), puis le 11 mars 2020, une pandémie. Après l’apparition des premiers cas sur le sol français, le 24 janvier 2020, le volet Orsan REB3 du plan Orsan (Organisation de la réponse du système de santé en situations sanitaires exceptionnelles) était déclenché le 23 février par le ministre des Solidarités et de la Santé. Le 1er mars, alors que le stade 2 venait d’être déclenché (le 29 février), les premiers cas étaient diagnostiqués en Outre-Mer.Depuis le 14 mars 2020, la France est en stade 3 de l’épidémie de Covid-19. Le 16 mars 2020, le Président de la République française, Monsieur Emmanuel Macron, a décidé la mise en place d’un dispositif de confinement (mesure sanitaire qui désigne l’ensemble des restrictions de contacts humains et de déplacements) sur l’ensemble du territoire à compter du mardi 17 mars à 12h00, pour quinze jours minimum. Le 27 mars, le Premier ministre a prolongé une première fois le confinement national jusqu’au 15 avril. Le 13 avril, le Président de la République, l’a à nouveau prolongé jusqu’au 11 mai, avec une possible levée progressive à partir de cette date. Or, depuis le début de l’année 2020, l’ensemble des territoires français d’Outre-Mer sont en stade épidémique ou pré-épidémique de dengue, conduisant les autorités à considérer la poursuite des activités de lutte anti-vectorielle (LAV) habituellement mises en œuvre pour lutter contre la denguedans ces territoires, ainsi que contre le paludisme6 (à Mayotte et en Guyane), comme essentielle durant cette période.
Fichier principal
Vignette du fichier
VECTEURS2020SA0057.pdf (2.21 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

anses-03440796 , version 1 (22-11-2021)

Identifiers

Cite

Thierry Baldet, James Devillers, Marie-Marie Olive, Marie-Claire Paty, Christophe Paupy, et al.. Avis de l'Anses relatif à l'évaluation du rapport bénéfice risque des pratiques de lutte anti-vectorielle habituellement mises en œuvre pour lutter contre la dengue, dans le contexte actuel de confinement global. [0] Saisine n° 2020-SA-0057, ANSES. 2020, pp.57. ⟨anses-03440796⟩
167 View
42 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More