Exposure assessment and reference values for settled dust in indoor environments - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Environnement, Risques & Santé Year : 2021

Exposure assessment and reference values for settled dust in indoor environments

Évaluation de l’exposition et valeurs de référence pour les poussières sédimentées dans les environnements intérieurs

(1) , (1) , (2) , (3) , (4) , (5, 6, 7, 8) , (9) , (10) , (5, 6, 11)
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11

Abstract

Health risk assessments of chemical substances consider aggregate and/or cumulative exposures in order to characterise population health risks realistically.Should environmental exposure to chemical substances via indoor settled dust be taken into account and if so, how?Exposure to the chemicals in settled dust can occur through ingestion, inhalation, and dermal contact. Ingestion appears to be the most important route of exposure, and the only one that can be estimated from current knowledge. The recommended measurement technique is sampling by vacuuming a given surface, then sieving the dust at 250 μm (maximum size of the particles adhering to the hands) to document the mass and surface concentrations. Oral bioaccessibility would provide a better exposure estimate, but its methods have not yet been validated for most compounds. Guideline values for indoor dust are relevant if exposure via dust is non-negligible for a fraction of the population. They could be developed by simply allocating a fraction of the toxicological reference value to dust.
Les évaluations des risques sanitaires des substances chimiques considèrent de plus en plus fréquemment les expositions agrégées et/ou cumulées afin de caractériser de manière la plus réaliste les risques sanitaires pour la population.L’exposition environnementale aux substances chimiques via la poussière sédimentée sur les surfaces intérieures doit-elle être prise en compte et de quelle manière ?La population est exposée aux substances chimiques présentes dans la poussière sédimentée par ingestion, inhalation et contact cutané. L’ingestion semble la voie d’exposition la plus importante, et la seule à pouvoir être estimée au vu des connaissances actuelles. Pour la mesure, il est recommandé d’utiliser la technique de prélèvement par aspiration sur une surface déterminée, suivie d’un tamisage à 250 μm (taille maximum des particules adhérant aux mains) afin de documenter les concentrations massique et surfacique. La mesure de la bioaccessibilité orale permettrait de mieux estimer l’exposition mais les méthodes ne sont pas validées à ce jour pour la majorité des composés. Les valeurs guides pour les poussières intérieures (VGPI) sont pertinentes si l’exposition via la poussière est non négligeable pour une fraction de la population. Elles pourraient être élaborées simplement en allouant à la poussière une fraction de la valeur toxicologique de référence.
Fichier principal
Vignette du fichier
HAL - Evaluation de l'exposition.pdf (433.37 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Licence : CC BY - Attribution

Dates and versions

anses-03319797 , version 1 (10-03-2022)

Licence

Attribution - CC BY 4.0

Identifiers

Cite

Guillaume Perouel, Marion Keirsbulck, Thomas Chaigneau, Matthieu Delannoy, Williams Esteve, et al.. Évaluation de l’exposition et valeurs de référence pour les poussières sédimentées dans les environnements intérieurs. Environnement, Risques & Santé, 2021, 20 (4), pp.1-7. ⟨10.1684/ers.2021.1569⟩. ⟨anses-03319797⟩
185 View
48 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More