Un nouveau candidat pour lutter contre le moustique tigre - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Les cahiers de la Recherche. Santé, Environnement, Travail Year : 2020

Un nouveau candidat pour lutter contre le moustique tigre

(1)
1

Abstract

Parmi les parasites apicomplexes, les micro-organismes du genre Ascogregarina ont longtemps été considérés comme des parasites d’insectes ; ils infectent spécifiquement les moustiques. Une étude récente a démontré que la présence d’As. taiwanensis au sein de gîtes larvaires attirait spécifiquement les femelles d’Aedes aegypti, une espèce proche du moustique tigre, mais chez laquelle il ne se multiplie pas. Bien que cela n’ait jamais été étudié, il forme ainsi un candidat prometteur en lutte anti-vectorielle. En infectant les larves de moustiques (stade 1) au sein de leur gîte larvaire, il pourrait rendre attractif les gîtes de pontes qu’il occupe pour des moustiques du genre Ae. albopictus. Si cela était confirmé, il pourrait ainsi être utilisé pour piéger les femelles gravides.
Fichier principal
Vignette du fichier
2020_CDLR_minard_nouveau_candidat_pour_lutter_contre_moustique_tigre.pdf (192.94 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

anses-03108786 , version 1 (13-01-2021)

Identifiers

  • HAL Id : anses-03108786 , version 1

Cite

Guillaume Minard. Un nouveau candidat pour lutter contre le moustique tigre : Utilisation du protiste symbiotique Ascogregarina taiwanensis dans la lutte antivectorielle contre le moustique tigre (Aedes albopictus). Les cahiers de la Recherche. Santé, Environnement, Travail, 2020, La lutte antivectorielle, 15, pp.28-30. ⟨anses-03108786⟩
130 View
119 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More