L’exposition humaine au bisphénol S - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Les cahiers de la Recherche. Santé, Environnement, Travail Year : 2019

L’exposition humaine au bisphénol S

(1)
1

Abstract

En raison du potentiel perturbateur endocrinien du BPS comparable à celui du BPA, des auteurs alertent la communauté scientifique sur le fait que le remplacement du BPA par le BPS pourrait s’ajouter aux cas des « substitutions regrettables ». L’exposition au BPS comme au BPA peut inhiber, par exemple, la production de testostérone comme cela a été montré à partir de modèles in vitro et ex vivo et in vivo chez les rongeurs. Elle peut aussi induire l’accumulation de lipides et modifier (influer) l’expression des gènes de l’adipogenèse. Les données pharmacocinétiques actuelles (PK) chez l’homme ne permettent de prédire l’exposition interne au BPS à partir des mesures de concentrations urinaires en BPS total. À partir de données pharmacocinétiques obtenues chez l’animal et l’homme, l’objectif du projet consiste à construire un modèle physiologique pour prédire l’exposition interne au BPS pour les principales voies d’exposition, c’est-à-dire les voies orale et cutanée.
Fichier principal
Vignette du fichier
2019_CDLR_gayrard_exposition_humaine_bisphenol_s.pdf (217.58 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission

Dates and versions

anses-02445824 , version 1 (20-01-2020)

Identifiers

  • HAL Id : anses-02445824 , version 1

Cite

Véronique V. Gayrard-Troy. L’exposition humaine au bisphénol S : Contribution à l’évaluation de l’exposition humaine au Bisphénol S : approche physiologique et comparative. Les cahiers de la Recherche. Santé, Environnement, Travail, 2019, Les perturbateurs endocriniens, 13, pp.35-36. ⟨anses-02445824⟩
153 View
186 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More