Rémanence des pesticides dans les eaux issues de parcelles agricoles récemment converties à l'Agriculture Biologique

Résumé : L’utilisation importante des produits phytosanitaires en agriculture a engendré la contamination des eaux superficielles et souterraines qui constituent les ressources destinées à la consommation humaine. La Directive Cadre Européenne 91/474 impose une obligation de résultats : un retour à un bon état écologique d’ici à 2015. Les interactions complexes au sein du sol immobilisent les pesticides et influencent ainsi leurs transferts vers les eaux de surface qui peuvent entraîner une contamination durable. La persistance des pesticides apparaît très variable. Les études portant sur la dégradation et la persistance des pesticides sont nombreus s, mais peu les évaluent à long terme. L’installation expérimentale (240 ha) de l’unité de recherche INRA ASTER de Mirecourt a été convertie depuis 2004, et certifiée conforme au cadre règlementaire de l’agriculture biologique en septembre 2006. L’étude de la persistance des pesticides dans les eaux issues de parcelles agricoles suite à la conversion permettra d’évaluer la durée de cette rémanence, et la capacité de résilience des milieux.
Complete list of metadatas

https://hal-anses.archives-ouvertes.fr/anses-01875570
Contributor : Sophie Marchal-Mauer <>
Submitted on : Monday, September 17, 2018 - 3:13:12 PM
Last modification on : Tuesday, October 23, 2018 - 9:54:02 PM

Identifiers

  • HAL Id : anses-01875570, version 1

Collections

Citation

Damien Schrack, Xavier Coquil, Agnès Ortar, Benoît Marc. Rémanence des pesticides dans les eaux issues de parcelles agricoles récemment converties à l'Agriculture Biologique. Innovations Agronomiques, INRA, 2009, pp.1958-5853. ⟨anses-01875570⟩

Share

Metrics

Record views

26