L’attraction exercée par la flore microbienne de la peau sur le moustique tigre - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Les cahiers de la Recherche. Santé, Environnement, Travail Year : 2017

L’attraction exercée par la flore microbienne de la peau sur le moustique tigre

(1)
1

Abstract

L’évolution des populations de moustiques dépend de différents facteurs (alimentaire, non alimentaire, reproductif) qui vont conditionner à la fois leur comportement et leur écologie. Parmi eux, les odeurs, l’olfaction étant le principal sens par lequel les moustiques localisent leurs hôtes cibles. Récemment, le développement de l’écologie chimique a permis de formuler de nouvelles hypothèses pour expliquer le tropisme des moustiques vis-à-vis de l’homme. Il semblerait que les sensilles chémoréceptrices (organes sensoriels) au niveau des antennes répondent, chez certains insectes hématophages (y compris les moustiques), à divers composés organiques volatils présents sur la peau de l’homme et dans sa sueur (ex. ammonium, acide lactique…) qui agiraient comme des stimuli.
Fichier principal
Vignette du fichier
2017_CDLR_valiente_moro_attraction_flore_microbienne_peau_sur_moustique_tigre.pdf (278.36 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

anses-01799870 , version 1 (25-05-2018)

Identifiers

  • HAL Id : anses-01799870 , version 1

Cite

Claire Valiente-Moro. L’attraction exercée par la flore microbienne de la peau sur le moustique tigre : La microflore cutanée comme source de molécules attractantes pour le moustique tigre Aedes albopictus : application au développement de stratégies innovantes en lutte anti-vectorielle. Les cahiers de la Recherche. Santé, Environnement, Travail, 2017, Résistances et méthodes alternatives, 10, pp.24-25. ⟨anses-01799870⟩
176 View
251 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More