La dissémination des gènes d’antibiorésistance par la chaîne alimentaire - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Les cahiers de la Recherche. Santé, Environnement, Travail Year : 2017

La dissémination des gènes d’antibiorésistance par la chaîne alimentaire

(1)
1

Abstract

La question du transfert des gènes d’antibiorésistance entre espèces proches est particulièrement pertinente dans la chaîne alimentaire laitière. Les streptocoques, qui regroupent un vaste ensemble de bactéries, sont en effet présents dans le lait et l’environnement laitier. Il est très probable que de l’ADN bactérien libre persiste, même après traitement thermique du lait et dissolution des bactéries ou qu’il puisse être réintroduit à partir de l’environnement industriel pendant le procédé de fabrication. La persistance de l’ADN dans le lait étant peu documentée, l'étude de faisabilité "MARS" visait à évaluer le rôle, possible mais encore inconnu, des bactéries lactiques utilisées comme levains : plus particulièrement, Streptococcus thermophilus en tant que réservoir et vecteur de gènes d’antibiorésistance dans la chaîne alimentaire et dans la transmission de ces gènes de pathogènes animaux vers les microbiotes humains.
Fichier principal
Vignette du fichier
2017_CDLR_monnet_dissemination_genes_antibioresistance_par_chaine_alimentaire.pdf (432.47 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

anses-01799400 , version 1 (24-05-2018)

Identifiers

  • HAL Id : anses-01799400 , version 1

Cite

Véronique Monnet. La dissémination des gènes d’antibiorésistance par la chaîne alimentaire : Dissémination des gènes d’antibiorésistance par la chaîne alimentaire : quel rôle de la bactérie technologique Streptococcus thermophilus via la compétence naturelle ?. Les cahiers de la Recherche. Santé, Environnement, Travail, 2017, Résistances et méthodes alternatives, 10, pp.44-46. ⟨anses-01799400⟩
140 View
276 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More