Passage de la barrière air/sang de nanotubes de carbone : Passage de la barrière air/sang de nanotubes de carbone après une exposition pulmonaire, impact de la toxicité sur les organes secondaires

Résumé : Les nanotubes de carbone peuvent être utilisés sous la forme de fils en renfort dans certains matériaux ou comme nouveau matériau pour l’électronique. Leur morphologie fait penser à des tubes creux ou des fibres qui ressembleraient à de l’amiante : d’où des interrogations sur leur toxicité éventuelle. Les porteurs du projet "Bio 14CNT" ont mis au point une méthode de marquage radioactif des nanotubes de carbone (fondée sur l’introduction dans les nanotubes de l’isotope radioactif du carbone, le carbone 14, à la place d’une partie du carbone 12). Ils ont ainsi obtenu des résultats préliminaires, montrant que, chez la souris, des nanotubes inhalés se déplacent vers d’autres organes secondaires, même si une partie d’entre eux reste piégée dans le poumon. Se pose alors la question si l’inhalation de nanotubes peut affecter d’autres organes, y compris chez l’homme.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-anses.archives-ouvertes.fr/anses-01759646
Contributor : Nathalie Ruaux <>
Submitted on : Thursday, April 5, 2018 - 3:38:07 PM
Last modification on : Friday, March 8, 2019 - 1:20:21 AM

File

2015_CDLR_taran_passage_barrie...
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : anses-01759646, version 1

Citation

Frédéric Taran. Passage de la barrière air/sang de nanotubes de carbone : Passage de la barrière air/sang de nanotubes de carbone après une exposition pulmonaire, impact de la toxicité sur les organes secondaires. Les cahiers de la Recherche. Santé, Environnement, Travail, ANSES, 2015, Nanomatériaux et santé, pp.30-31. ⟨anses-01759646⟩

Share

Metrics

Record views

140

Files downloads

43