Les effets des nanoparticules sur les neurones du centre respiratoire - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Les cahiers de la Recherche. Santé, Environnement, Travail Year : 2015

Les effets des nanoparticules sur les neurones du centre respiratoire

(1)
1

Abstract

Les nanoparticules sont capables de rejoindre certaines régions du cerveau ou du tronc cérébral et de s'y accumuler. Par exemple, on a observé qu'après inhalation, des nanoparticules peuvent être captées et internalisées par des terminaisons nerveuses, puis transportées le long des nerfs olfactifs et rejoindre ainsi le système nerveux central (ex. carbone 13, or colloïdal, oxyde de titane…). D’autres mécanismes de translocation pourraient participer à l’accumulation des nanoparticules au niveau des structures cérébrales. On soupçonne, par exemple, que les nanoparticules passeraient des poumons ou de l’intestin vers le sang, pour gagner ensuite le cerveau.
Fichier principal
Vignette du fichier
2015_CDLR_morin_effets_nanoparticules_neurones_centre_respiratoire.pdf (190.98 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

anses-01753350 , version 1 (29-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : anses-01753350 , version 1

Cite

Didier Morin. Les effets des nanoparticules sur les neurones du centre respiratoire : Effets des nanoparticules sur l’activité et le développement des centres respiratoires. Les cahiers de la Recherche. Santé, Environnement, Travail, 2015, Nanomatériaux et santé, 6, pp.21-22. ⟨anses-01753350⟩
257 View
149 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More