Le devenir des nanoparticules dans l’intestin - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Les cahiers de la Recherche. Santé, Environnement, Travail Year : 2015

Le devenir des nanoparticules dans l’intestin

(1)
1

Abstract

Dans les secteurs de l’alimentation et de l’emballage, les nanoparticules sont bien présentes et leur usage devrait croître. L’une des particules souvent évoquée en matière d’alimentation, est le dioxyde de titane. Avant le démarrage du projet NanoGut, quelques travaux ont été menés sur le dioxyde de titane ingéré. Ils donnent des indications sur le fait que les nanoparticules peuvent franchir la barrière de l’intestin et atteindre d’autres organes. L’objectif du projet est donc de fournir des données toxicologiques, utilisables dans les processus d’évaluation du risque lié à l’ingestion de nanoparticules de dioxyde de titane. Deux types de nanoparticules seront testés. Le premier est un additif alimentaire (E 171) disponible dans le commerce. Le second est un nanomatériau de référence, bien caractérisé, utilisé dans des tests de toxicité internationaux (le P25 Aéroxide).
Fichier principal
Vignette du fichier
2015_CDLR_houdeau_devenir_nanoparticules_intestin.pdf (310.77 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

anses-01740193 , version 1 (21-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : anses-01740193 , version 1

Cite

Eric Houdeau. Le devenir des nanoparticules dans l’intestin : Devenir et toxicité de nanoparticules de dioxyde de titane après exposition orale chez le rat, impact de la taille des particules sur le franchissement de la barrière digestive et le risque de cancer colorectal. Les cahiers de la Recherche. Santé, Environnement, Travail, 2015, 6, pp.35-37. ⟨anses-01740193⟩
4015 View
774 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More