Consommation de pignons de pin : signaler toute amertume qui dure !

Sandra Sinno-Tellier 1
1 Direction Alerte et Veille Sanitaires
ANSES - ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail
Résumé : Si les pignons de pin sont des graines oléagineuses très nutritives, riches en acides gras, vitamines et minéraux, utilisées généralement dans les préparations culinaires, certaines espèces ne sont cependant pas comestibles. Certains pignons de pin peuvent être à l’origine d’une altération du goût, appelée « dysgueusie », qui survient de façon retardée 24 à 48 heures après leur consommation, et qui peut durer plusieurs jours. Si les symptômes rapportés sont bénins et sans séquelle connue, ils sont particulièrement désagréables, les personnes intoxiquées décrivant une sensation de goût métallique et/ou amer exacerbée par la prise d’aliments. En France, un premier cas a été signalé au centre antipoison (CAP) de Strasbourg en 2008. Une étude rétrospective réalisée de mars 2008 à janvier 2010 a ensuite fait état de plus de 3000 cas similaires rapportés au réseau des CAP, avec un pic épidémique d’environ 700 cas en août 2009.
Complete list of metadatas

Cited literature [2 references]  Display  Hide  Download

https://hal-anses.archives-ouvertes.fr/anses-01719846
Contributor : Sophie Guitton <>
Submitted on : Wednesday, February 28, 2018 - 3:19:20 PM
Last modification on : Monday, July 8, 2019 - 10:04:27 AM
Long-term archiving on : Monday, May 28, 2018 - 10:50:45 AM

File

VigilansesN4_Pignons_0.pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : anses-01719846, version 1

Collections

Citation

Sandra Sinno-Tellier. Consommation de pignons de pin : signaler toute amertume qui dure !. 2018, pp.6-7. ⟨anses-01719846⟩

Share

Metrics

Record views

54

Files downloads

21