La valeur limite en P. aeruginosa liée aux baignades artificielles : expertise de l’Anses

Résumé : Les pathologies dues à Pseudomonas aeruginosa (P. aeruginosa) qui sont les plus couramment associées aux baignades (piscines, bains à remous, baignades naturelles et artificielles…) sont constituées par les otites externes, les conjonctivites et les kératites, les folliculites ou dermites des piscines. Ces pathologies, le plus souvent bénignes chez les sujets sains, peuvent être graves chez les sujets dont l’immunité est compromise (diabète, maladies hématologiques, grands brûlés, transplantation d’organes, sida…). Ce qui a conduit les experts de l'Anses à recommander le suivi de la concentration en P. aeruginosa dans l’eau des baignades artificielles et à proposer une valeur limite de 10 UFC/100mL.
Complete list of metadatas

https://hal-anses.archives-ouvertes.fr/anses-01701281
Contributor : Nathalie Ruaux <>
Submitted on : Monday, February 5, 2018 - 4:44:42 PM
Last modification on : Tuesday, February 19, 2019 - 3:42:11 PM
Long-term archiving on : Monday, May 7, 2018 - 11:03:07 PM

File

2013_CDLR_panetier_catastini_v...
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : anses-01701281, version 1

Citation

Pascale Panetier, Carole Catastini. La valeur limite en P. aeruginosa liée aux baignades artificielles : expertise de l’Anses. Les cahiers de la Recherche. Santé, Environnement, Travail, ANSES, 2013, Les risques sanitaires liés aux milieux aériens et hydriques, pp.32-33. ⟨https://www.anses.fr/fr/content/les-cahiers-de-la-recherche⟩. ⟨anses-01701281⟩

Share

Metrics

Record views

116

Files downloads

179