Le coût biologique de la résistance chez les bactéries Campylobacter - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Les cahiers de la Recherche. Santé, Environnement, Travail Year : 2013

Le coût biologique de la résistance chez les bactéries Campylobacter

(1) ,
1
Isabelle Kempf
  • Function : Author
  • PersonId : 946683
Salman Zeitouni
  • Function : Author

Abstract

Deux espèces de Campylobacter sont fréquemment à l’origine de gastro‐entérites chez l’homme, Campylobacter jejuni et Campylobacter coli. Les conséquences peuvent être graves chez les jeunes enfants, les personnes âgées ou encore les personnes immunodéprimées et nécessitent alors le recours aux antibiotiques (fluoroquinolones ou macrolides). Malheureusement, des souches de Campylobacter résistantes aux fluoroquinolones ou aux macrolides sont présentes dans les élevages et dans les produits de consommation. Ces souches résistantes ont été sélectionnées en élevage du fait de l’utilisation de ces antibiotiques, et des modifications du patrimoine génétique permettent à Campylobacter de résister, de survivre, voire de se multiplier en la présence de l’antibiotique. Que se passe-t-il ensuite ?
Fichier principal
Vignette du fichier
2013_CDLR_kempf_zeitouni_cout_biologique_resistance_bacteries_campylobacter.pdf (641.14 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

anses-01696844 , version 1 (30-01-2018)

Identifiers

  • HAL Id : anses-01696844 , version 1

Cite

Isabelle Kempf, Salman Zeitouni. Le coût biologique de la résistance chez les bactéries Campylobacter : Le coût biologique de la résistance aux antibiotiques chez les bactéries Campylobacter coli et Campylobacter jejuni. Les cahiers de la Recherche. Santé, Environnement, Travail, 2013, Les multi-résistances, 3, pp.56-57. ⟨anses-01696844⟩
85 View
150 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More