Impact des résidus de biocides sur la colonisation bactérienne de surfaces alimentaires

Abstract : Le principal enjeu de ce stage était la détermination de l’impact des résidus de Triameen et de CDDA sur la colonisation d’ E. coli et de L. monocytogenes sur des supports en inox. Les résultats de cette étude, ont montré une diminution de la colonisation des formes VC pour certaines concentrations de ces produits. Cette diminution pourrait être due (a) au conditionnement des supports par des concentrations supérieures aux concentrations sub-létales ; ou bien (b) au changement phénotypique des bactéries stressées qui passent à l’état VNC. Cette seconde hypothèse a été en partie vérifiée puisque des formes VNC ont été détectées pour une concentration en Triameen résultant en une diminution des formes VC chez E. coli ATCC 25 922. Pour aucune autre souche et/ou conditions, des formes VNC ont été mises en évidence. Cependant, ces résultats sont à prendre avec les limites de techniques utilisées. En effet, la méthode PCRq-PMA mise en place au laboratoire manque de sensibilité : le nombre de bactéries VT en particulier pour L. monocytogenes n’est pas assez important pour atteindre la limite de positivité de la PCRq. L’autre facteur important pouvant jouer sur les formes VT est la concentration en PMA, le traitement d’une suspension d’environ 500 μL avec 50 μM de PMA pourrait être insuffisant. La quantification des formes VT par la PCRq-PMA doit être optimisée. La comparaison inter-souches de la capacité de multiplication, dans les mêmes conditions expérimentales que les essais de colonisation, a montré que les souches isolées d’industries alimentaires possèdent une meilleure capacité de multiplication. Ces dernières pourraient s’adapter rapidement aux produits désinfectants auxquels elles sont exposées. Par ailleurs, une étude comparative sur l’impact de la présence de BAC sur des surfaces en polystyrène pour des souches de P. aeruginosa adaptés ou non à des concentrations croissantes de BAC, a montré que la colonisation bactérienne était plus élevée pour les souches adaptées (Machado et al., 2011). Ces résultats nous laissent penser que si les souches testées étaient préalablement adaptées au Triameen et au CDDA, des résultats différents pourraient être obtenus. Par ailleurs, ces expériences permettraient de se rapprocher davantage des conditions de terrain.
Type de document :
Rapports de stages
Microbiologie et Parasitologie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [25 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-anses.archives-ouvertes.fr/anses-01229047
Contributeur : Emmanuelle Chiffoleau <>
Soumis le : lundi 16 novembre 2015 - 11:08:30
Dernière modification le : mardi 23 mai 2017 - 11:20:54
Document(s) archivé(s) le : vendredi 28 avril 2017 - 20:19:08

Identifiants

  • HAL Id : anses-01229047, version 1

Collections

Citation

Sarah Fourour. Impact des résidus de biocides sur la colonisation bactérienne de surfaces alimentaires. Microbiologie et Parasitologie. 2015. 〈anses-01229047〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

108

Téléchargements de fichiers

168